Rechercher
  • ccortesbrun

Qu’est-ce qu’un bilan personnel ? Un "Qui suis-je ?" qui ouvre des portes !


« Qui suis-je ? » est l’une des questions les plus complexes que nous nous posons à période régulière. A l’occasion de troubles, de changements, de crises, la question revient, parfois douloureusement, parfois enthousiaste, toujours remise à jour.

Car nous ne cessons d’évoluer, de grandir, d’avancer ou parfois de reculer. Notre personne est toujours en construction et pourtant demeure la même. C’est la grande question des premiers philosophes : Comment je peux être moi du début à la fin de la vie, tout en ne cessant de changer à chaque instant ?

La réponse est complexe et toujours unique car en nous il y a des choses qui demeurent et d’autres qui évoluent. C’est ainsi que se compose notre personnalité, ancrée dans notre histoire.

Notre histoire et non celle d’un autre. Bien entendu, notre commune appartenance au genre humain, nous donne un générique commun que l’on retrouve en chacun. Mais la manière de vivre, de construire à partir de ce caryotype universel nous est propre.

Un bilan personnel c’est d’abord prendre conscience de ce qui, en nous, est commun à toute l’humanité. Cela permet de nous situer, mais aussi de relativiser et de rester les pieds sur terre et surtout partir du réel et non d’une humanité fantasmée. Qui suis-je ? c’est d’abord donc répondre à la question de mon humanité, mieux connaître les mécanismes de fonctionnement de l’être humain pour ensuite mieux voir où j’en suis moi personnellement.

Un bilan personnel c’est ensuite prendre conscience de comment nous avons utilisé ce potentiel commun à l’humanité. Une partie de nous a bien développé tel aspect, comme un sportif s’est bien entraîné à l’endurance par exemple. D’autres parties en revanche sont moins utilisées, moins opérationnelles. L’idée du bilan est de voir nos points forts et nos points faibles à la lumière du potentiel humain qui est en nous. De voir la marge de progression dont nous disposons, point par point, de réaliser pourquoi telle partie est plus ou moins développée chez moi. Du simple non-usage d’une compétence humaine au blocage, tous les cas de figure peuvent être envisagés.

Ainsi le bilan nous donne une image de nous à l’instant T, avec nos forces, nos faiblesses, nos acquis, nos limites et le potentiel qui reste en nous. Celui-ci est toujours immense. Notre capacité à aller de l’avant est humainement colossale, mais elle suppose des ajustements, des choix.

Le bilan personnel est donc une image à un instant T en vue d’avancer vers un instant T2. C’est un tremplin pour grandir et non un regard en arrière.

Il permet de mieux se connaître humainement, émotionnellement. Il donne une vision de nos forces, de nos vertus, de nos vices et dépendances aussi. C’est pourquoi l’avant-dernière étape d’un bilan personnel consiste à accepter, accueillir notre vérité propre, c’est-à-dire d’accepter la réponse à la question Qui suis-je ?

Ce n’est qu’avec cette acceptation qu’on peut faire d’un bilan personnel un roc réaliste pour avancer, sortir de blocages, faire des choix d’avenir, entreprendre une nouvelle étape dans notre construction personnelle.

C’est pourquoi un bilan personnel est aussi un accompagnement dans le temps, afin de ne pas être une simple image figée, car ce que nous sommes aujourd’hui ne sera pas exactement ce que nous serons demain.




3 vues0 commentaire